Première étape. Faites la première étape. C’est tout.

Ne vous inquiétez pas du lieu, la direction n’est pas si importante. La taille a son importance, mais plus grand n’est pas meilleur. Un petit pas est plus que suffisant. Oubliez la destination ; concentrez-vous plutôt sur la physique.

Attendez, la physique ?

Oui. Plus précisément, maîtrisez la première loi du mouvement de Newton : un objet au repos restera au repos, mais un objet en mouvement continue d’avancer. C’est la magie de l’élan. L’astuce pour faire avancer les choses consiste à accumuler un tel élan que rien ne peut vous arrêter. Cet article sur un plan de réussite en une seule étape va vous supprendre.

 

Lorsque les mondes se heurtent

 

Ce n’est pas une révélation révolutionnaire, mais il reste incroyablement difficile d’accepter et d’appliquer ce raisonnement. C’est particulièrement vrai pour les créatifs et les entrepreneurs. En tant que créateur et faiseur, nous vivons dans un état constant d’idéation. Le remue-méninges est amusant et les possibilités sont infinies. D’un autre côté, l’exécution est un vrai casse-tête. Le premier est plus agréable, le second plus fastidieux. Mais lorsque ces deux mondes entrent en collision, nous devons associer des possibilités illimitées à la logique pour créer réellement quelque chose. C’est là qu’intervient la première étape.

Créer une dynamique

 

1. « La meilleure façon d’avoir une bonne idée est d’avoir beaucoup d’idées ». À long terme, plus vous avez d’idées, mieux vous vous porterez ;

 

2. Mais, il faut attacher les idées et passer à l’action.

Une idée qui est développée et mise en action est plus importante qu’une idée qui n’existe que

comme idée ;

 

3. Créez donc un meilleur flux de travail, plus productif, pour faire bouger les choses. Faites une liste de choses à faire qui fonctionne réellement. Puis, prenez l’habitude de vous réveiller plus tôt et de travailler tous les jours, quoi qu’il arrive ;

 

4. Armé de ces méthodes pour faire advenir les idées, vous pouvez créer et exploiter la dynamique. Vous pouvez éviter l’épuisement créatif tout en repérant et en saisissant chaque opportunité que vous rencontrez ;

 

5. Avec l’élan de votre côté, vous pouvez arrêter de souhaiter, car vous aurez une force d’énergie derrière vous qui vous portera jusqu’à ce que le travail soit fait. Ensuite, on passe à l’idée suivante, car il y a toujours un autre projet qui attend dans les coulisses.