De plus en plus d’employés admettent l’importance de mettre en place la démarche onboarding au sein de leur entreprise. Après avoir passé des jours à rechercher sur le web les méthodes garantissant l’intégration de nouveaux collaborateurs, il a été prouvé que l’entreprise a encore du chemin à faire. Aujourd’hui, l’onboarding permet au nouveau salarié de se faire accompagner dès son intégration jusqu’à la prise totale de son poste. Découvrez le fonctionnement de ce processus RH dans cet article.

La définition de l’onboarding

Radicalement, l’onboarding se définit par l’embarquement ou l’intégration dans le domaine des RH. Il correspond à la période d’essai du nouvel employé. L’onboarding est similaire à l’intégration, sauf qu’il met en œuvre de la méthodologie, un processus bien établi et des outils. C’est à partir de ce processus que va débuter l’expérience salariée. Pour donner une définition complète et plus éclaircie, l’onboarding est le parcours poursuivi par le nouveau salarié à partir de l’instant où il a été embauché jusqu’à ce qu’il prenne la possession totale de son poste.

L’onboarding : un long parcours

Il ne suffit pas d’un jour pour qu’il soit parfaitement établi. En effet, même si le premier jour peut déterminer les différents objectifs de l’entreprise, le parcours a besoin de temps pour une meilleure mise en place.

L’onboarding : une socialisation

Il se base sur la socialisation avec le poste, les autres équipes et l’entreprise proprement dite.

Le rôle de l’onboarding

Étant une démarche structurée, l’onboarding RH requiert un travail important basé sur la structuration. Si sa démarche n’est pas bien déterminée, l’entreprise risque des conséquences pouvant impacter son système :

  • le départ du nouveau salarié dès la première année : cela peut représenter une perte pour votre organisation s’il s’agit d’un salarié prometteur ;
  • un frein pour mettre en avant les compétences du salarié : l’onboarding permet d’activer les compétences du nouvel employé. Sans contrôle et suivi, il se peut qu’il tarde à être opérationnel ;
  • l’indécision : il est difficile de déterminer si un employeur ou un salarié ressent l’envie de projeter à long terme sans passer par un trajet spécifique.

Ainsi, l’onboarding occupe des rôles apportant plusieurs bénéfices à l’organisation.

couple

La prise de bonnes décisions

Cette étape devient plus facile suite au recrutement, ainsi, la construction des choix objectifs est également favorisée jusqu’à ce que la période d’essai soit terminée.

Plus d’engagement

Il s’agit d’établir une relation entre l’entreprise et le nouveau salarié en posant les bases de la fidélisation.

Améliorer la compétence des salariés

Il est important de trouver des moyens permettant au salarié de mettre en avant leurs atouts et leurs compétences. Cela représente un bénéfice optimal venant des deux côtés.

Une stratégie d’attraction

Les candidats postulant au sein de votre entreprise seront ravis d’apprendre que vous proposez un parcours d’intégration. Cela peut accroître leur motivation au point de vous privilégier dans leur choix.

Ainsi, l’onboarding est une démarche permettant au salarié de trouver ses repères sur le projet, les objectifs de l’entreprise. Grâce aux différents processus, l’employeur peut évaluer les compétences du salarié à atteindre les objectifs.