Un commissaire aux comptes (CAC) et un expert-comptable sont tous deux des professionnels exerçant dans le domaine de la comptabilité. Les deux professions créent souvent une confusion auprès des particuliers. Beaucoup ignorent ce qui différencie l’un de l’autre. Si l’expert-comptable est un professionnel disposant d’un diplôme d’expertise comptable, le commissaire aux comptes possède plus d’expertise dans le domaine. Pour en savoir davantage, voici toutes les informations à connaitre.

Commissaire aux comptes et expert-comptable : qui peut porter ces titres ?

 

Un expert-comptable est un professionnel qui possède un diplôme d’expertise comptable (DEC). Seuls les experts en possession d’un DEC sont en mesure de faire partie de l’Ordre des experts-comptables. Pour obtenir un DEC, un professionnel doit avoir validé son diplôme supérieur de comptabilité et de gestion, d’un niveau Bac + 5, accompagné de 3 ans de stage en entreprise ou en cabinet comptable. Un commissaire aux comptes est, quant à lui, un expert-comptable avec deux années d’expérience dans un poste de CAC. Pour les titulaires d’un Master II en comptabilité, en gestion et en finances, la validation d’un DEC, suivi d’un stage de 3 ans sont requis pour une inscription à la compagnie des Commissaires aux Comptes. Consultez le lien pour trouver un bon commissaire aux comptes à Paris.

 

Un expert-comptable peut-il exercer en tant que commissaires aux comptes ?

 

La profession de commissaire aux comptes est une spécialisation de l’expertise-comptable. Un expert-comptable peut alors devenir CAC après avoir rempli toutes les conditions requises. Inversement, un commissaire aux comptes est un expert-comptable de profession.

 

Quelles sont les missions d’un expert-comptable ?

Un professionnel en expertise-comptable est en mesure d’accompagner une entreprise et effectuer certaines tâches :

  • la tenue de la comptabilité dans le respect total des obligations légales ;
  • la révision des comptes annuels avant la clôture de l’année comptable ;
  • le contrôle de la cohérence et de la transparence des comptes annuels auprès de l’administration fiscale ;
  • la transmission des comptes annuels à l’administration fiscale ;
  • le rôle de conseiller les dirigeants pour la gestion comptable de l’entreprise ;
  • la rédaction des contrats de travail et des fiches de paie ainsi que les obligations sociales au sein de l’entreprise.

Les experts-comptables sont des acteurs incontournables en entreprise, fournissant cette dernière un accompagnement au quotidien. Ils ont une mission régulière de proximité. Le métier d’un comptable peut toucher différents services au sein de l’entreprise : le social, la gestion et le juridique. C’est un poste clé dans une entreprise.

 

Quelles sont les missions d’un commissaire aux comptes ?

Si un comptable est un professionnel qui peut travailler directement dans l’entreprise, le commissaire aux comptes exerce, lui, en extérieur. Ses missions exigent en effet une impartialité et une objectivité à toute épreuve. Ce dernier n’a donc pas le droit de s’immiscer dans la gestion d’une entreprise. Ses rôles principaux consistent à assurer le contrôle des comptes sociaux de cette dernière. C’est à lui que revient la tâche de certifier la régularité et la transparence des comptes. C’est une mission légale, régie dans le code du commerce, suivant une procédure d’audit assez stricte.

 

Quelle est la différence entre attester un compte et certifier un compte ?

 

Un expert-comptable est chargé d’attester les comptes annuels. Il vérifie leur cohérence et leur transmission auprès de l’administration fiscale. Seul ce professionnel est autorisé à attester des comptes annuels d’entreprise. Un commissaire aux comptes est celui qui est en charge de certifier les comptes à l’aide d’un audit comptable. Il est également autorisé à effectuer des contrôles internes. Maintenant que vous connaissez les différences entre les deux métiers, il est plus simple de les différencier et de solliciter les professionnels en fonction des besoins de votre entreprise.