La digitalisation est un catalyseur de développement pour tous ceux qui veulent évoluer et faire évoluer leur entreprise. Cet univers s’est davantage expansé avec la pandémie de la Covid-19, privilégiant le télétravail ou le travail à distance pour limiter la propagation du virus. Les sujets de dématérialisation ont été revus et sont sujets à une re-priorisation. Ces derniers sont devenus une partie intégrante de tous les projets stratégiques et vitaux pour chaque entreprise. Quelles actions mettre en place pour réussir la digitalisation de sa PME ou ETI ? Par où commencer et quelles technologies mettre en place ? Voici quelques réponses sur le sujet.

La collecte de connaissances

 

Avant toute mise en œuvre ou mise en place d’un outillage informatique, il est important de se poser des questions sur les processus à suivre. La première tâche à réaliser repose donc sur la formalisation du processus par écrit. C’est une étape importante pour :

  • l’uniformisation ;
  • et l’obtention de consensus opérationnel entre les collaborateurs.

En règle générale, il s’agit d’un exercice qui s’entreprend à travers un atelier afin que chacun puisse s’exprimer et donner librement son avis. La totalité des intervenants doit représenter l’ensemble des collaborateurs concernés par le processus en cours de réécriture ou de création. 

Pour que l’atelier soit animé, il est tout de même recommandé de faire appel à un intervenant extérieur au processus. Sa présence est utile pour faire converger les participants et les questionner de manière neutre. L’objectif étant de parvenir à mettre en place un processus qui va satisfaire chaque membre de l’équipe.   

 

L’assistance au changement

 

Une fois que le processus de digitalisation est né ou réajusté, il faut également s’attaquer à la mutualisation des besoins et des compétences. Ce qui sous-entend une nouvelle façon de procéder et de nouvelles manières d’effectuer le travail. Il est donc impératif de s’assurer de l’adhésion de la totalité des salariés aux nouveaux modes de fonctionnement mis en place. La mise en place d’un dispositif d’accompagnement devient alors indispensable pour les salariés qui constituent la partie prenante du nouveau processus. En principe, lorsqu’un dispositif est remanié, c’est le signe qu’il est complexe. Il est donc crucial pour la PME ou l’ETI concernée d’effectuer plus qu’une simple formation. Les utilisateurs doivent comprendre l’apport de valeur du nouveau processus au sein de l’entreprise. 

C’est à travers un accompagnement au changement que l’on parvient à souligner l’importance de la digitalisation au sein d’une entreprise. Cet accompagnement est d’autant primordial lorsque le nouveau processus impacte directement l’organisation des collaborateurs. 

Vous pouvez faire appel à Une entreprise informatique à Paris pour les TPE, PME et ETI pour mieux vous accompagner.

 

L’établissement du POC ou proof of concept

 

La mise en place d’un POC est utile pour concilier les deux points abordés précédemment. Autrement dit, c’est une sorte de phase de prototypage dans le but de valider le processus choisi sur du papier. Cette dernière étape vise à prouver la valeur ajoutée du nouveau concept de digitalisation à l’entreprise ainsi qu’à ses utilisateurs. Ce ne sont pas les outils informatiques qui constituent un processus. C’est une digitalisation efficace qui va amplifier le développement d’une entreprise. C’est à travers le POC que l’on met en place tous les éléments indispensables pour la réussite de la digitalisation d’une TPE, PME et ETI