L’importance du rôle des infirmières en puériculture

Sommaires

Souvent méconnues, les infirmières en puériculture prodiguent des soins aux nouveau-nés ou aux enfants malades. Elles évoluent notamment dans les établissements et services d’accueil des enfants âgés de moins de 6 ans. Leur objectif : restaurer, promouvoir et maintenir leur santé. Gros plan sur le rôle des infirmières en puériculture.

Les infirmières puéricultrices : un rôle primordial de prévention

Spécialisées dans le domaine de la santé infantile, les infirmières en puériculture sont à même de détecter les éventuelles anomalies sur les enfants en bas âge. Leur rôle étant de déceler l’origine des malaises, des symptômes, ou encore de la fièvre. Ces professionnelles de la santé sont également capables de déceler la source des pleurs chez les jeunes enfants. Ainsi, devenir infirmière puéricultrice nécessite l’obtention de diplômes dont le diplôme d’État de puériculture, le DEP (niveau Bac+4).

Les titulaires du diplôme d’État d’infirmier (DEI) ou de sage-femme peuvent aussi passer le concours en vue d’une carrière axée sur la puériculture. Le cursus est composé de trois thématiques : l’enfant et la santé, la promotion de la santé de l’enfant et son éducation, la profession d’infirmière puéricultrice. Selon les constats, il s’agit d’un métier dans lequel l’on dénombre une grande majorité de femmes. En effet, 98 % des infirmiers (ières) spécialisés dans la puériculture sont des femmes.

Elles travaillent en collaboration avec d’autres professionnels de la santé

En plus des bonnes conditions physiques et psychologiques, les infirmières puéricultrices font preuve d’empathie, de bienveillance et de pédagogie. Elles ont le sens du travail en équipe et sont amenées à collaborer avec d’autres professionnels de la santé. Ensemble, ils veillent au bien-être des enfants qui sont parfois lourdement malades, mais pas seulement. Les infirmières puéricultrices sont là pour accompagner et conseiller les parents sur l’hygiène et la santé.

infirmière en puériculture

Ces professionnelles de la santé infantile se retrouvent à soigner les petits au sein des maternités ou des hôpitaux. Elles assistent lors des soins et des séances d’examens. Elles évoluent aussi au sein des centres de PMI (Protection maternelle et infantile) qui prennent en charge les mamans et leurs enfants. Bien évidemment, les infirmières puéricultrices travaillent dans les crèches ou les haltes-garderies. Leur rôle étant d’animer et d’encadrer l’équipe composée de professionnels.

Les infirmières puéricultrices, expertes en matière de développement et de santé des enfants

En plus des soins prodigués aux enfants, les infirmières puéricultrices assurent les actions contribuant à la protection de l’enfant. Elles conçoivent des actions afin de promouvoir leur santé dans une approche communautaire. Ces professionnelles de la santé infantile œuvrent également à l’intégration des enfants handicapés et, par conséquent, à la lutte contre les exclusions. Le travail des infirmières puéricultrices consiste aussi à favoriser l’autonomie des petits. Elles les accompagnent dans le processus de socialisation et contribuent à leur éveil.

Compte tenu de ses nombreuses années d’expérience, une infirmière puéricultrice peut aspirer au poste de directrice de structures d’accueil pour les jeunes enfants. Il s’agit entre autres des crèches et des haltes-garderies. Elle peut par ailleurs évoluer au sein d’une structure hospitalière et envisager un diplôme de cadre de santé. Une infirmière puéricultrice peut prétendre au poste de surveillante-chef du service pédiatrie ou formatrice en IFSI (Institut de formation en soins infirmiers).

Derniers articles

Nous suivre

[et_social_follow icon_style="flip" icon_shape="rounded" icons_location="left" col_number="1" counts="true" counts_num="5" outer_color="dark" network_names="true"]