Les entrepreneurs sont différents.

 

La plupart d’entre nous seraient d’accord avec cette affirmation. Il y a tout simplement quelque chose qui les caractérise. Nous ne sommes pas exactement sûrs de la différence, juste qu’il y en a une. Ils ont quelque chose qui les distingue des autres individus. Nous ne pouvons pas mettre le doigt dessus. Mais nous le savons quand nous le voyons.

Souvent, quand nous les voyons, quand nous le voyons, nous nous demandons ;  » comment font-ils ? « . Est-ce la chance ou la persistance ? Sont-ils nés comme ça ou ont-ils appuyé sur le bouton pour passer d’associé de vente de premier échelon à entrepreneur ?

 

C’est en vous ?

 

À vrai dire, personne ne le sait avec certitude. Mais, la recherche suggère que les entrepreneurs naissent avec un ensemble spécifique de gènes et de caractéristiques.

Certaines personnalités sont beaucoup plus favorables à l’entrepreneuriat. »

 

Apprenez au fur et à mesure

 

J’étais quelqu’un qui regardait les propriétaires indépendants et se demandait comment ils faisaient. Je n’étais pas sûr de savoir comment ou pourquoi ils étaient capables de faire ce qu’ils faisaient. La seule chose dont j’étais sûr, c’est que je n’avais pas ça en moi. J’avais besoin de sécurité et de confort, de certitude et de l’assurance que tout serait stable à la fin de la journée. Cela a probablement joué un rôle important dans ma décision de devenir enseignante. J’ai obtenu un diplôme en histoire et une certification pour enseigner les études sociales au secondaire. C’était tout ce que je pensais : prévisible et sûr.

 

Puis la vie est arrivée. Mon père est décédé. J’ai quitté mon emploi. J’ai décidé que j’allais voir si j’avais ce qu’il fallait.

J’ai réussi à trouver ma voie. Je ne dis pas que cela a été facile, j’ai dû me battre contre mes propres certitudes. Mais je suis la preuve qu’il est possible d’apprendre en avançant. Je suis devenu à l’aise avec les mots échec et risque. Il convient également de mentionner que je n’ai pas acquis ces compétences dans une école de commerce. Je n’ai pas de M.B.A. et je n’ai jamais suivi de cours sur l’entrepreneuriat. Je n’ai pas vraiment de qualifications. Je continue simplement à faire le travail, à apprendre à chaque étape, à persister lorsque je voulais abandonner – ou que j’aurais dû le faire.

Pour répondre à la question posée dans le titre de ce billet, « les entrepreneurs naissent-ils ou sont-ils faits ? » Je devrais répondre, les deux. Cela dit, il est évident que certains traits de personnalité, certaines compétences inhérentes, rendant les démarches entrepreneuriales plus faciles à entreprendre.