Investir dans un logement, implique de vérifier les nombreux avantages fiscaux. En effet, il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation. Ils octroient une réduction d’impôt. Cela permet de bénéficier d’une réduction de l’impôt payé ou encore de la déduction d’investissement !

La défiscalisation immobilière : C’est quoi au juste ?

La fiscalité investissement locatif fait référence aux dispositifs donnant droit à une réduction fiscale dans le secteur immobilier. Etant locataire ou propriétaire d’une résidence principale, certaines dépenses sont éligibles à la défiscalisation. Cela est d’autant plus visible lors de l’amélioration d’un bien CITE, ou éco-prêt à taux zéro ou lors de la rénovation d’un bien ancien ou encore pour couvrir les dépenses d’entretien.

Bien que la liste soit encore longue, l’investissement immobilier est le moyen le plus efficace pour avoir des revenus en plus, surtout lors d’un départ à la retraite.

La loi Pinel et l’investissement dans un logement neuf

Beaucoup de personnes veulent se lancer dans un placement immobilier dans le neuf. La loi Pinel justement est un dispositif très sollicité dans le marché immobilier. Il donne droit à des réductions d’impots d’un investissement locatif allant de 12, 18 ou 21% en fonctionnant du montant que vous allez investir. Il faut que l’investir ait prix un bien immobilier dans le neuf et qu’il s’engage à le mettre en location pendant 6, 9 ou 12 ans.

La loi Denormandie elle, est réservée à l’immobilier ancien. Mais il faut que l’investisseur accepte un plan de rénovation du bien immobilier d’au moins 25% du prix d’acquisition du patrimoine immobilier.

La loi Malraux : Pour acheter un bien immobilier dans l’ancien

Cet investissement locatif dans l’immobilier ancien, permet de diminuer son impôt sur le revenu en fonction des dépenses faites. C’est un dispositif fiscal qui permet de restaurer des biens anciens, sis dans des centres historiques. L’abattement fiscal est de 30% pour les immeubles sis dans un secteur sauvegardé et 22% pour les biens immobiliers sis dans les ZPPAUP ou zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager. Attention, il faut que la mise en location puisse durer 9 ans au moins.

Le statut Lmnp ou la location meublée pour défiscaliser

La location meublée non professionnelle ou LMNP est un dispositif de réduction d’impôts. Toutefois, les revenus locatifs ne doivent pas constituer la source de revenus du loueur en meublé. Il est aussi possible d’investir dans l’immobilier de tourisme, les résidences étudiantes ou encore les EHPAD. Dans ce cas, les investisseurs doivent remettre la gestion locative, incluant la gestion des loyers et l’entretien, à un gestionnaire.

La loi Scellier : Pour la location nue

La loi Scellier a pour but l’investissement dans l’immobilier neuf ou en l’état futur d’achèvement dans le but de trouver des locataires, mais un bien vide. La fiscalité est avantageuse, vous permettra de bénéficier de 25% de remise. Cette disposition n’est seulement valable que dans les zones de tension, où il y un déséquilibre entre l’offre et la demande.

Le plan épargne retraite

Le PER ou plan épargne retraite est une solution d’épargne sur le long terme. Il permet de payer moins d’impôt et se constituer un patrimoine après sa retraite. Vous pouvez choisir une imposition à 45% ou une imposition à 10%. Dans tous les cas c’est une option avantageuse pour vous.

Le cas de la SCPI ou la Société civile de placement immobilier

La SCPI est une structure d’investissement se basant essentiellement sur le placement foncier. Elle va acheter et gérer un bien immobilier locatif et ce, grâce aux fonds remis par les investisseurs. Une SCPI permet aussi d’acheter un bien qui peut jouir d’un dispositif de défiscalisation. Il vous sera ainsi possible de combiner la scpi à la loi Pinel ou Malraux. Vous profiterez ainsi des atouts de ces deux dispositifs.