On dit que l’entrepreneuriat est un monde à la fois magnifique et impitoyable. Il faut être paré physiquement et surtout mentalement afin de se lancer. Être entrepreneur, c’est avoir beaucoup de qualités : être passionné, créatif, ambitieux, acharné… La liste est longue. Cependant, s’il y a bien un élément qui définit ce qu’est un entrepreneur, c’est sans aucun doute la confiance en soi. Pourtant, on en parle rarement. Comment la confiance en soi influence-t-elle votre activité d’entrepreneur ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

La confiance en soi : un atout qui se cultive

La confiance en soi est un élément qui ne s’acquiert pas d’un seul coup. Parfois, elle peut se fragiliser un peu et quelquefois, elle s’enhardit excessivement. C’est la raison pour laquelle il faut toujours la cultiver et l’équilibrer. Il existe ainsi des habitudes qu’il faut s’inculquer à soi-même. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • le fait d’être aimable avec soi-même ;
  • de connaître et d’accepter ses défauts ;
  • de connaître et d’exploiter ses atouts et qualités ;
  • de rester authentiques ;
  • de prendre des initiatives ;
  • de goûter aux petits succès et réussites ;
  • d’aider les autres ;
  • de s’éloigner des personnes toxiques ;
  • de s’entourer de personnes positives…

En somme, ces habitudes sont nombreuses. Néanmoins, il peut s’avérer difficile de vraiment les mettre en œuvre au quotidien. C’est donc là que va intervenir le coaching. A l’instar de Max Piccinini, il existe en effet des coachs spécialisés dans le boost de confiance en soi.

Qui est Max Piccinini ?

Auteur à succès et coach personnel réputé, Max Piccinini a fait de son enfance un peu trouble, un atout dans sa profession. En effet, le jeune Piccinini, fils d’une Alsacienne et d’un Italien, a été le témoin quotidien :

  • de la mésentente ;
  • des disputes  ;
  • et de la violence entre ses parents.

Cela a bien évidemment abouti au divorce de ces derniers. A cela s’ajoute à cela, la perte tragique de son père dans un accident, alors que Max n’avait que 14 ans. Ces divers événements ont permis à Max Piccinini de mûrir petit à petit et de voir la vie autrement. Selon lui, tout ce qui nous arrive de bon ou de douloureux dans la vie est un cadeau de l’univers. En accédant à la vie professionnelle, il fait accroître considérablement ses gains en à peine 3 ans. Il se retrouve d’ailleurs à partager les clés de son succès à ses proches. Ainsi, à l’âge de 30 ans, il décide de se lancer dans le coaching pour aider les autres à s’épanouir, à gagner de la confiance en soi et ainsi pouvoir atteindre leur vrai potentiel dans la vie.

Les avantages de la confiance en soi dans le domaine de l’entrepreneuriat

La confiance en soi est un élément qui a un impact sur différents aspects de notre vie, qu’il s’agisse de notre vie affective, sentimentale et de notre vie professionnelle. En ce qui concerne le domaine professionnel et plus particulièrement entrepreneurial, cette confiance en soi peut être une des clés de la réussite.

Oser entreprendre, c’est avoir de la confiance en soi

La différence entre ceux qui sont dans l’entrepreneuriat et ceux qui ne le sont pas, c’est l’audace et le courage. En effet, l’entrepreneuriat comporte de vrais risques. Une personne qui a confiance en elle-même connaît ses valeurs et ses qualités. C’est en misant sur ces qualités qu’il va avoir le courage de faire face aux obstacles qui jonchent le chemin de l’entrepreneur. Ce n’est pas le cas d’une personne qui n’a pas confiance en elle-même. Celle-ci va généralement trouver toutes les excuses possibles pour ne pas se lancer.

La confiance en soi, un allié du leadership

Être entrepreneur implique également :

  • d’inciter ; 
  • de motiver ; 
  • et d’inspirer les gens.

Il peut s’agir de collaborateurs, d’investisseurs, de prospects ou encore d’une clientèle. Comment l’entrepreneur peut-il inciter ces différentes personnes à le suivre si lui-même ne peut pas croire en sa propre personne ?

La confiance en soi pousse à l’acharnement

Dans l’entrepreneuriat, il faut s’attendre à faire face à des hauts et des bas. En cas d’échec, il faudra alors persévérer, être acharné et rester positif. Une personne qui a suffisamment de confiance en soi possède donc les atouts nécessaires pour avoir cet état d’esprit. D’ailleurs, même pendant les périodes fastes et positives, cet acharnement permet de maximiser encore plus la production.