La caisse enregistreuse est un outil incontournable à l’activité des commerçants. Elle se compose habituellement d’un clavier, d’une machine à calculer, de deux imprimantes, ainsi que d’un tiroir de sécurité. Avec le temps, la caisse enregistreuse s’est vue complétée par de nombreux outils, dont le lecteur de code barre qui a donné lieu à d’importantes déclinaisons. 

Le principe de la caisse enregistreuse

 

L’origine de la caisse enregistreuse

A l’origine, la caisse enregistreuse avait pour rôle d’accompagner le caissier dans l’activité commerciale, pour notamment l’enregistrement et l’encaissement des achats. De plus, grâce à son tiroir de sécurité, les vols se font rares, car le tiroir permettant de stocker l’argent, ne peut s’ouvrir que par la rotation d’une clé qui déclenche généralement un son prévenant le propriétaire d’un mouvement d’espèces. 

 

Les nouvelles fonctionnalités

Avec les incroyables avancées technologiques et les progrès des logiciels, la caisse enregistreuse a connu de nouvelles fonctionnalités, toujours dans le but de simplifier la gestion des comptes et des mouvements de caisse. On peut compter la caisse-comptable qui permet au commerçant d’avoir/de faire automatiquement :

  • le calcul des taxes ;
  • le rendu de la monnaie ;
  • la lecture des différentes cartes de paiement et tickets restaurants.

Avec ses nouvelles fonctionnalités, la machine devient plus qu’un outil de caisse, car elle devient elle-même un outil de gestion, de stock, et même, de surveillance, car certaines caisses peuvent intégrer la diffusion des images de vidéosurveillance. Concernant les imprimantes, elles sont utiles pour imprimer les tickets en double version, dont une pour la clientèle et une pour le compte de la société. 

 

Les types de caisse enregistreuse

 

La caisse numérique

La caisse numérique se présente comme la plus ancienne version des caisses enregistreuses. Utile, uniquement pour les calculs et la création de souche, elle est identique à une calculatrice revisitée. Malgré le fait qu’elle soit la version la plus rudimentaire, certaines versions plus récentes intègrent les impressions, les tiroirs de caisse, ainsi que les rapports journaliers, mensuels, caissiers, etc…

 

La caisse enregistreuse alphanumérique

A la fois classique et sophistiquée, la caisse enregistreuse alphanumérique correspond à un terminal de point de vente jouant sur l’esthétisme. Dotée d’un large écran, d’un tiroir de sécurité, ainsi que d’une imprimante, cette machine s’apparente à une caisse classique avec une légère touche d’amélioration technologique. Plus commode et efficace, cette caisse permet la saisie manuelle des articles, ainsi que le rapport de gestion. Idéale pour les sociétés plus grandes, cette machine peut programmer la facture, la TVA, ainsi que le mode de paiement.

 

La caisse tactile

Dernier modèle de caisse enregistreuse, la caisse tactile est la caisse nouvelle génération. Semblable à un ordinateur, cette machine est la plus demandée aujourd’hui. Rassemblant les fonctionnalités de la caisse numérique et alphanumérique, elle offre en plus de son tactile, de nouvelles fonctions comme la prise en charge des gestions : commandes, clients, stocks, horaires du personnel… Facilitant le travail du caissier, la caisse tactile peut être rattachée à un monnayeur automatique, afin d’automatiser la manipulation des monnaies.