La majorité des acteurs dans le secteur de la distribution a connu une hausse de leurs chiffres pendant la crise sanitaire, et le groupe de supermarché casino n’en est pas exclu. Avec un chiffre d’affaire de 7,8 milliards atteint pendant le confinement, le groupe continue de maintenir un niveau de croissance élevé. Mais cela n’est pas uniquement grace à la crise, le distributeur dispose d’un plan stratégique solide et percutant, favorisant le développement fulgurant de son activité. Voici un petit zoom à ce propos.

Un maintien de la croissance malgré la crise

Pendant la crise sanitaire, le géant de la distribution casino a bénéficié d’un soutien dans son activité, comme tous les autres acteurs dans le secteur. Une activité qui s’est plutôt tournée vers le e-commerce alimentaire.

L’excellente performance du réseau proviennent des plans stratégiques mis en place au préalable, des formats d’activités nouveaux mis en œuvre, et la structure au niveau financier qui a été renforcée.

C’est d’ailleurs les raisons qui font que le grand réseau de distribution continue à croitre ses chiffres même après le confinement. Ce qui n’a rien d’étonnant ! Les professionnels mettent tout leur savoir-faire et leur expertise pour le maintien de cette croissance.

casino

Une forte activité dans le commerce en ligne

Le plan de stratégie du groupe casino est surtout concentré vers les zones géographiques les plus bénéfiques, à proximité des clients afin de répondre à leurs besoins et exigences. Il est à noter que rien qu’en France, le distributeur enregistre une hausse en chiffres de plus de 6% en moyenne de par son implantation dans les zones structurées.

Les zones urbaines sont continuellement la cible première de Casino. Pendant le premier semestre de cette année, le groupe a déjà procédé à l’ouverture de pas moins de 68 magasins. Jusqu’en 2021, son objectif principal est d’en ouvrir plus de 300.

Durant le confinement, le e-commerce alimentaire a en quelques sortes boosté l’activité avec le changement des tendances au niveau des consommateurs. Pour limiter les déplacements, les clients continuent encore aujourd’hui à favoriser les achats en ligne, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires.

Les services en adaptabilité avec les changements de consommation

Le groupe casino a tout mis en œuvre pour proposer des services qui s’adaptent à la tendance consommation actuelle des clients. Une structure qui a également favorisé la forte croissance de son activité.

Voici quelques exemples de nouveaux services qui continuent à faire effet :

  • Le click & collect ;
  • Les approvisionnements augmentés ;
  • Les nouvelles solutions digitales mises en place.

Des services nouvellement frais, accompagnés d’un haut partenariat avec des entreprises spécialisées telles que Deliveroo. L’entrepôt Casino O’ Logistique a également été lancé intégrant la technologie robotique d’Ocado.

Outre ces services mis en place, les solutions informatisées ont également fait effet dans les différents magasins de l’enseigne, notamment l’amélioration des caisses automatiques, l’automatisation du quote-part d’encaissement avec un pourcentage de 46% en hypermarchés et de 40% pour ce qui est des supermarchés.

Le programme de fidélité CasinoMax Extra a été amélioré et plus d’une quarantaine de magasin bénéficient désormais d’une autonomie intégrale. Bref, tout a été amélioré pour répondre aux attentes des consommateurs.

courbe croissance

Des activités en raccord avec la distribution

Bien que le cœur de l’activité du groupe Casino soit la distribution, cela n’a pas empêché l’enseigne de développer une activité en dehors du secteur via ses filiales : énergie GreenYellow et RelevanC.

La filiale énergie GreenYellow a une activité qui est focalisée sans la production d’énergie électrique. L’enseigne dispose d’une grande notoriété sur le plan international avec des contrats en économie d’énergie conclus avec diverses entreprises dans certains pays du monde.

RelevanC, quant à elle, est une filiale qui a vu le jour en 2017. L’enseigne connait aussi un chiffre d’affaire important, avec 44 millions d’Euros en début d’année. Malgré la baisse du marché, l’institution maintient sa croissance.

Une structure renforcée avec un plan de cession d’actifs

Pour rattraper sa faiblesse financière, l’enseigne Casino a préféré focaliser sa croissance dans les segments les plus bénéfiques sur le marché. Pour ce faire, le plan de cession d’actifs non stratégique a été maintenu.

Durant les six premiers mois de l’année 2020, le groupe a procédé à la cession de pas moins de 567 magasins, soit un chiffre de 2.8 milliards. L’acteur a également annoncé récemment l’augmentation du cash-flow.

Les résultats qui s’en sont suivis ont démontré le dynamisme de l’enseigne, le titre de grand distributeur mondial est bien mérité. Les plans stratégiques mis en œuvre se sont avérés etre efficaces sur le plan financier, et continuent à faire leur effet sur le moyen terme.

L’avenir du géant de la distribution Casino reste très prometteur.