Il existe de nombreuses méthodes pour évaluer un fonds de commerce. L’une d’elles est la méthode du barème fiscale. Pour chaque activité, il existe un barème fiscal qui précise le mode de calcul en fonction du chiffre d’affaires de l’entreprise. Découvrez le barème à utiliser pour l’évaluation de votre fonds de commerce.

 

La méthode du barème pour l’évaluation d’un fonds de commerce

 

La méthode du barème d’évaluation d’un fonds de commerce proposée par Francis LEFEBVRE. Elle consiste à estimer le fond en pourcentage du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ce pourcentage n’est rien d’autre qu’un barème fiscal établi et mis à jour par l’administration. Il est basé sur l’évaluation des chiffres d’affaires des 3 dernières années. La technique du barème évaluation fonds de commerce doit être utilisée avec précaution, car elle admet quelques limites. Elle est en premier lieu réservée pour les évaluations des fonds de commerce. Ensuite, elle ne fournit qu’un ordre de grandeur, car les fourchettes des chiffres d’affaires sont assez larges. Les fourchettes d’évaluation sont prix dans la moyenne des prix de vente des fonds de commerce en zone urbaine. De ce fait, le barème reflète très peu la réalité dans les petites villes et les milieux ruraux. De plus, le chiffre d’affaires ne reflète pas à lui seul l’état de l’entreprise. Pour finir, du fait de l’écart entre certaines fourchettes, il est difficile de trouver des critères objectifs pour positionner le prix. De tout cela, cette méthode devrait être utilisée comme témoin pour d’autres méthodes plus rigoureuses.

 

Quelques barèmes selon la nature du commerce

Voici quelques barèmes utilisés en se basant sur la nature du commerce :

  • Agence immobilière : 2 à 5 fois le bénéfice net annuel ;
  • Accessoire automobile : 15 % à 35 % du CA TTC annuel ;
  • Agence matrimoniale : 35 % à 50 % du CA TTC annuel ;
  • Alimentation générale : 40 à 130 fois la recette journalière TTC ;
  • Ameublement : 30 % à 70 % du CA TTC annuel ;
  • Auto-école : 20 % à 50 % du CA TTC annuel ;
  • Bijouterie fantaisie : 40 % à 90 % du CA TTC annuel ;
  • Brocante : 70 % à 110 % du CA TTC annuel ;
  • Café : 400 à 900 fois la recette journalière TTC ;
  • Chapellerie : 45 % à 70 % du CA TTC annuel ;
  • Chemiserie : 60 % à 90 % du CA TTC annuel ;
  • Discothèque : 200 à 350 fois la recette journalière TTC ;
  • Hôtel de tourisme : 80 à 300 fois la recette journalière TTC ;
  • Librairie : 40 % à 60 % du CA TTC annuel.

Voilà donc l’essentiel à savoir sur les barèmes que vous devriez utiliser pour évaluer un fonds de commerce.