Si vous êtes propriétaire d’une petite entreprise, alors vous savez déjà ceci : des choses arrivent. Chaque jour, c’est autre chose, n’est-ce pas ? Peut-être qu’aujourd’hui, un client nécessiteux et difficile viendra vous voir en colère pour que vous résolviez son problème. Ou peut-être deux de vos employés se reprocheront-ils des erreurs et vous laisseront-ils régler le problème. Peut-être que vous serez en ligne pendant plus d’une heure pour essayer de faire corriger votre dernière facture par un représentant du service client.

Dans toute situation difficile, il y a un certain nombre de façons différentes dont nous pouvons réagir. La clé pour être génial dans la résolution de conflits est de savoir quel style de gestion de conflits est le plus adapté à la situation.

Le style de résolution de problèmes coopératif

La résolution de problèmes coopératif consiste à créer une situation gagnant-gagnant afin que toutes les personnes impliquées travaillent ensemble vers une solution à l’amiable. Il pourrait sembler que ce soit la meilleure option à chaque fois, mais des conflits différents appellent des résolutions différentes.

Le style compétitif

Le style compétitif de gestion des conflits peut être observé chez la personne qui fait passer ses propres préoccupations avant tout autre besoin ou considération. Ce style peut être particulièrement dommageable pour les relations de travail et rendre difficile l’obtention d’une résolution.

Le style compromettant

Les personnes qui sont capables de prioriser leurs propres désirs et besoins finissent souvent par adopter le style de gestion compromettant. Elles sont prêtes à faire des sacrifices pour le bien de tous ou pour s’assurer que des progrès positifs sont réalisés plutôt que d’accepter une impasse. Dans ces situations, la personne qui fait le compromis déterminera les conditions auxquelles elle est prête à renoncer et demandera aux autres parties concernées d’envisager de faire leurs propres concessions.

Le style évitant

Comme vous auriez pu l’imaginer, ceux qui optent pour le style de gestion évitant les conflits prennent leurs distances par rapport au conflit. Ils peuvent éviter complètement la confrontation ou encourager les autres à régler le problème sans eux. Bien que cela puisse être efficace dans certains cas, cela peut également signifier que l’on laisse les problèmes s’envenimer juste sous la surface.

Le style accommodant

Ceux qui ont un style de gestion accommodant accordent trop de valeur à la relation pour s’accrocher à leurs propres intérêts. Ils sacrifient souvent leurs propres souhaits afin de maintenir la paix et l’amitié.

De nombreux propriétaires et gestionnaires ont tendance à opter par défaut pour l’un de ces styles de gestion plus fréquemment que les autres. Cependant, dans certaines situations, ce style par défaut pourrait ne pas être la meilleure option. En apprenant à passer d’un style de gestion des conflits à l’autre, les propriétaires de petites entreprises peuvent éviter de laisser les problèmes s’aggraver.

En étant conscient de votre propre style de gestion des conflits et des styles de vos employés, vous pouvez rendre le lieu de travail un peu plus agréable pour tout le monde.