Il n’y a rien de plus frustrant que de consacrer d’innombrables heures et argent à votre marketing par courriel et de ne rien obtenir en retour. Des études montrent que le courrier électronique génère 44 euros pour chaque euro que vous dépensez, alors pourquoi n’est-ce pas le cas pour vous ?

La réponse à la rédaction d’e-mails B2B qui convertissent n’est pas l’action, c’est la stratégie. Ainsi, si vous ne fixez pas d’objectifs pour les campagnes et n’ajustez pas votre approche au fur et à mesure que vous testez vos e-mails, vous n’obtiendrez jamais le retour sur investissement voulu. Voici tout ce qu’il faut savoir pour rédiger des e-mails qui non seulement sont ouverts, mais qui convertissent aussi.

 

À quoi ressemblent les conversions ?

Les conversions d’e-mails ne sont pas seulement des achats, c’est toute action que vous souhaitez que votre destinataire entreprenne. De nombreux marketeurs sont tellement pris par l’aspect des revenus qu’ils ne parviennent pas à utiliser l’e-mail à d’autres fins.

Toutefois, si vous élargissez votre définition de la conversion pour inclure d’autres actions comme la prise de rendez-vous ou la lecture d’un blog sur votre site web, vous aurez une meilleure maîtrise de vos niveaux d’engagement et de l’efficacité globale de votre campagne.

 

Qu’est-ce qui rend un e-mail B2B efficace ?

Créer des e-mails B2B qui convertissent est un art, étant donné qu’il n’y a pas de définition ou de formule unique qui garantit le succès. De plus, c’est aussi une science, car vous pouvez voir des éléments récurrents qui rendent certains e-mails plus efficaces que d’autres.

 

L’intention

Les e-mails à forte conversion sont clairement définis par un seul but ou objectif. Ils ne submergent pas le destinataire avec des détails superflus ou de multiples appels à l’action. Une demande de réunion ou une invitation à un webinaire crée une action clairement définie qui permet au destinataire de savoir exactement ce que vous voulez qu’il fasse.

 

La confiance

Les e-mails doivent instaurer la confiance entre l’expéditeur et le destinataire, surtout si vous n’avez aucune relation existante avec vos prospects. De nombreuses entreprises utilisent des plateformes de messagerie professionnelle plutôt que des adresses électroniques personnelles qui pourraient finir dans les dossiers de spam. Un outil de vérification des e-mails peut également vous aider à éviter de finir dans les courriers indésirables lors de l’envoi massif de messages.

 

La personnalisation

Les études montrent les effets de la personnalisation sur l’e-mail marketing, notamment les campagnes qui font des recommandations de produits en fonction de l’activité de l’utilisateur. Les messages personnalisés connaissent une augmentation de 14 % des clics et un bond de 10 % des conversions.