Les capacités à prédire les cours d’un actif sont un atout primordial pour un investisseur en bourse. En effet, contrairement à un jeu de hasard, il est possible de prévoir les directions futures des courbes d’évolutions des actifs. Différentes théories ont en effet été développées. Et même s’ils ne sont pas toujours vrais, ils affichent quand même un pourcentage de réussite non négligeable.

Qu’est-ce qui influence les cours des actifs en bourse ?

Pour expliquer plus facilement l’évolution des cours d’un actif en bourse, prenons l’exemple d’une action d’une entreprise. En premier lieu, celle-ci prend ou perd de la valeur, généralement grâce à plusieurs facteurs comme ses performances, son environnement concurrentiel, la forme du marché, etc. Cependant, cette évolution assez profonde ne se ressent généralement que sur le moyen et le long terme. Au contraire, un autre facteur influence l’évolution des cours d’un actif à court terme : la loi de l’offre et de la demande. À partir des informations que nous avons citées plus haut, les différents acteurs du marché boursier vont spéculer à leur manière et réagir en conséquence. Ce sont ces différentes réactions qui vont influencer seconde par seconde les cours d’un actif. Pour voir des exemples de ces évolutions des cours avec Saxo banque, visitez le site ici.

Deux méthodes d’analyses pour prédire les cours

Il existe alors deux méthodes de prédiction : l’analyse fondamentale et l’analyse graphique.

  • L’ANALYSE FONDAMENTALE

L’analyse fondamentale repose sur les données socio-économiques, environnementales, politiques, etc. Les cours du CAC40, par exemple, devront afficher des évolutions positives à moyen terme. En réalité, les entreprises qui forment cette entité sont performantes. En revanche, à cause des crises sanitaires de ces dernières années, les cours de la plupart des entreprises œuvrant dans le secteur touristique se sont effondrés. C’est ce genre de raisonnement qui constitue une analyse fondamentale. Cette méthode d’analyse demande donc beaucoup de temps de la part du trader. Celui-ci doit en effet s’informer et user de ces connaissances sociales économiques afin de manipuler les données à sa disposition. Il doit aussi appliquer une veille permanente sur les actualités, puisqu’il est primordial pour lui de détenir les bonnes informations au bon moment.

  • L’ANALYSE GRAPHIQUE

L’analyse graphique, parfois appelée analyse technique, repose uniquement sur la représentation graphique des cours. Différentes théories ont pu être formulées à partir de l’interprétation des graphiques, permettant de prévoir l’évolution des cours, à court et à moyen terme. L’analyse technique requiert alors une bonne connaissance des figures et des interprétations possibles. Il existe différentes sortes de théories sur l’interprétation des graphiques. On les appelle les théories prévisionnelles. En voici quelques exemples :

Les vagues d’Elliott

Les vagues Elliott  : qui annonce que lors d’une tendance haussière, le graphique suit un cycle de 5-3. Le 5 correspond à deux impulsions suivies de deux corrections plus courtes, puis une dernière impulsion. Le 3, en revanche, correspond à une correction plus longue, une impulsion plus courte et une dernière correction plus longue. Après ces 5 vagues, les cours vont repartir à la hausse et décrire un autre cycle. Dans une tendance baissière, au contraire, la figure s’inverse.

Les Ratios de Fibonacci

L’objectif de cette théorie est de repérer les niveaux de support et de résistance après une forte tendance à la hausse ou à la baisse. La méthode consiste à délimiter le support et la résistance de la tendance entre les bornes 0% à 100%. Cette théorie annonce alors que le niveau de support ou de résistance devrait se situer sur l’une des bornes suivantes : 23,6 %, 38,2 %, 50 %, 61,8 % et 78,6 %.

Les figures chartistes

Ce sont des figures qu’on repère sur la représentation graphique de l’évolution des cours. La théorie est simple : si vous avez décelé une figure connue, il vous sera facile de prédire l’évolution future des cours. Après un biseau descendant par exemple, l’une des figures les plus connues, le cours devra prendre une forte envolée. Pour utiliser ces figures pleinement, vous devez donc les apprendre et savoir les repérer.