Le titre est votre grande chance d’inciter un lecteur à arrêter de défiler et à cliquer. C’est la partie de tout article qui capte l’attention pour votre article de blog ou votre annonce Google. S’il est oubliable, les gens passeront aux millions d’autres choses sur leur écran.

Le marketing et les médias numériques ont pour but d’attirer les clics, ce qui signifie que l’industrie a développé une compréhension de la façon d’écrire des titres accrocheurs et qui attirent l’attention. 

 

Les astuces 

 

Utiliser des chiffres.

Même les lecteurs les plus avides d’aujourd’hui ne prendront pas forcément le temps de lire votre article. Ils ont plusieurs liens sauvegardés, des livres et des articles qu’ils veulent atteindre, ce qui signifie que si votre truc semble prendre du temps, ils le rejetteront comme quelque chose qu’ils atteindront plus tard. Naturellement, ce n’est pas ce que vous voulez.Les chiffres donnent une information immédiate.

 

Apprendre aux gens quelque chose ou leur donner une raison de vouloir faire quelque chose.

Les lecteurs réagissent bien aux instructions. Nous aimons les articles qui nous apprennent comment faire les choses, même si nous n’y arriverons jamais. L’idée est suffisamment tentante. Si vous n’écrivez pas un article numéroté, un titre comme « Comment redécorer votre bureau avec un budget limité » ou « Pourquoi vous devriez vous rendre à Dublin en septembre » est votre meilleur choix. Vous voulez offrir soit un « comment » (instructif) ou un « pourquoi » (éducatif).

 

Soyez provocateur.

Maintenant, vous ne voulez pas compromettre votre réputation avec des titres trompeurs et des titres clickbait. Prenez le temps de réfléchir à l’angle de votre article. Il traite probablement d’un sujet familier, mais l’aborde-t-il d’une manière inhabituelle ? Il en va de même pour vos annonces. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une annonce pour des services de marketing que vous devez taper « Annonce services de marketing » en haut de page. Utilisez un langage puissant pour avoir un impact sur quiconque consulte votre contenu.

 

Regardez la concurrence.

Personne ne préconise de plagier vos concurrents, mais jetez un œil aux formats de titres qui fonctionnent pour eux. Il y a de fortes chances que vos lecteurs répondent aussi à cette forme si vous êtes tous les deux dans le même espace. Là encore, vous empruntez la forme, pas le contenu. Utilisez les médias sociaux pour évaluer le contenu qui obtient le plus de partages et d’engagement et voyez comment vous pouvez adapter ces méthodes à votre propre contenu.

 

Faites des tests A/B.

Parfois, vous ne saurez pas quels titres sont les meilleurs avant de tous les tester. Si vous avez réduit le titre d’une annonce ou d’un article à deux options, lancez les deux et observez vos analyses pour voir laquelle est la plus performante. Les tests A/B créent une dépendance une fois que vous les avez lancés, car vous pouvez les réaliser avec presque tout , couleurs, photos, formes, boutons CTA. Mais ils sont particulièrement utiles pour les titres parce que vous pouvez trouver un format réussi qui fonctionne pour toutes sortes d’articles.

 

Gardez-le court mais clair.

N’essayez pas de tout faire tenir dans votre titre. Premièrement, cela ruine le mystère en donnant trop de choses. Ensuite, cela ne tient pas compte de la façon dont les gens consomment le contenu. Avant que quelqu’un ne lise quelque chose, il doit décider de cliquer dessus pendant la fraction de seconde où il le voit en faisant défiler son fil d’actualité. Si le titre est trop long, ils ne saisiront pas le message central du titre et passeront à autre chose.

Enfin, les longs titres sont coupés dans la page de résultats des moteurs de recherche (SERP). Les titres doivent comporter environ 70 caractères pour éviter de perdre votre message sur Google.

Les gens ont perfectionné l’art du titre depuis l’invention des journaux, mais les marketeurs d’aujourd’hui ont une nouvelle concurrence sous la forme d’applications, de notifications et de contenus concurrents. Passez un peu de temps à cultiver des titres convaincants pour que votre taux de clics crève le plafond.