Si vous avez créé quelques pages de destination avec des offres pour vos clients potentiels, félicitations, vous faites des progrès significatifs pour devenir une superstar de l’automatisation du marketing. Il est toutefois important de ne pas se contenter de  » réparer et d’oublier  » avec vos pages de renvoi. Vous voulez vous assurer que vous optimisez chaque partie de la page pour maximiser le nombre de téléchargements et de pistes que vous capturez. Voici trois tests de page d’atterrissage faciles que vous pouvez faire pour vous assurer que vous atteignez votre plein potentiel de capture de prospects.

 

Choisissez avec soin les images

Vous devez vous assurer que les images de votre page de destination sont convaincantes, conformes à la marque, accrocheuses et qu’elles transmettent le bon message. L’utilisation de différentes images tout au long de la conception de votre page de destination peut affecter la conversion sur votre page. Il existe une corrélation directe entre les émotions et l’imagerie. Ils ont constaté que les émotions pouvaient être évoquées et manipulées par l’utilisation de différentes photos. Quelle émotion voulez-vous que l’image de votre page de renvoi évoque ? Par exemple, le soleil évoque des sentiments de bonheur et de liberté, tout comme les couleurs chaudes comme l’orange. Les couleurs sombres peuvent évoquer le pressentiment, la tristesse et le malheur, alors utilisez les couleurs sombres à bon escient. Apprenez à manipuler vos photos pour dépeindre les émotions que vous voulez faire ressentir à vos clients. Il est également important d’utiliser sur vos pages de destination une photographie qui semble authentique et conforme à la marque. L’authenticité étant associée à la confiance, vous devez vous assurer que vos clients vous perçoivent comme honnête et digne de confiance. Souvent, les photos génériques peuvent dépeindre le contraire de ces sentiments. Au lieu d’utiliser une photo générique d’une jeune femme brune avec un casque pour le service clientèle, pourquoi ne pas prendre une photo de vos employés à l’accueil avec vos clients, ou d’un employé en train de parler au téléphone avec un client ? Au lieu d’une photo générique d’un homme d’affaires, incluez une photo de vous-même sur la page de destination.

 

Tester les couleurs des boutons et appels à l’action

Vous voulez que les visiteurs de votre page de destination cliquent et se convertissent et la façon dont ils le font est par le biais de votre bouton d’appel à l’action. Ne partez pas du principe que la meilleure couleur de bouton pour votre page de renvoi est une couleur qui correspond à votre marque. Vous voulez que votre bouton se démarque et une couleur contrastée est probablement la meilleure. Des études ont montré que les boutons rouges battent les boutons verts, mais l’orange est le meilleur. Certaines marques ont toutefois suivi ce conseil et obtenu des résultats opposés. La meilleure chose à faire pour votre entreprise est donc de tester différents boutons de couleur pour voir lesquels donnent envie à vos clients de cliquer.

Vous ne devriez pas non plus choisir par défaut « Submit » comme texte sur le bouton. « Soumettre » est ennuyeux et ne donne pas au lead ce qu’il veut. Essayez de changer vos boutons d’appel à l’action pour dire quelque chose comme : Voir les plans d’affaires ;Démarrez votre essai gratuit ; Téléchargez mon guide gratuit ;Créer mon compte gratuit

Toutes les copies de ces boutons ont une chose en commun : elles parlent de ce que le lead essaie d’obtenir en cliquant sur soumettre. Ne réfléchissez pas trop au texte de votre bouton, car vous pouvez le tester et le modifier, « Obtenir » est l’un des appels à l’action les plus efficaces. Rappelez-vous simplement de garder votre appel à l’action court et concentré sur ce que votre acheteur potentiel recevra.

Enfin, assurez-vous que votre bouton n’entre pas en concurrence avec d’autres appels à l’action sur votre page. Vous ne voulez pas trois boutons invitant vos clients à s’inscrire, à voir vos témoignages et à vous envoyer un courriel. Décidez de ce que vous pensez être l’action la PLUS importante que vous voulez que les visiteurs prennent, et faites en sorte que ce bouton soit bien visible et la seule option.

 

Tester différents formulaires

Vous voulez que vos clients remplissent un formulaire avant de cliquer sur soumettre, afin de recueillir des renseignements sur les prospects qui aideront vos campagnes de marketing par courriel ou votre équipe de vente. Mais quelle est la longueur correcte des champs d’un formulaire ? En général, le conseil est de ne pas inclure plus de 5 à 7 éléments d’information collectés qu’un prospect doit remplir.

Notre page de ressources, par exemple, ne demande que le nom et l’adresse e-mail. Pour les leads du bas de l’entonnoir qui demandent une démo, en revanche, nous demandons un peu plus d’informations, car ils sont plus investis dans notre solution.

Toutefois, un peu comme pour la couleur du bouton, le meilleur conseil est de tester ce qui fonctionne le mieux pour les visiteurs de votre page de destination. Chaque public cible peut présenter des comportements différents.
Une autre variable qui compte sur le formulaire est le type d’informations que vous demandez. Des prospects pourraient être prêts à donner leur numéro de téléphone, mais pas leur email. Ils pourraient rechigner devant une question telle que « À quelle fréquence avez-vous besoin d’une aide financière ? », mais être plus disposés à répondre à la question « Un prêt vous serait-il utile ? ». La façon dont vous formulez vos questions de formulaire a son importance. Veillez à bien réfléchir aux types d’informations qui vous aideront à segmenter vos prospects, et à décider lesquels sont les plus qualifiés pour la vente, puis testez différentes versions de ces questions.
Comme pour tous les tests A/B, il est important d’isoler une variable que vous testez. Si vous souhaitez tester la couleur de votre bouton, assurez-vous que rien d’autre n’est différent sur la page de destination. La variation A de la page de destination doit être identique à la variation B, à l’exception du test que vous effectuez. De cette façon, vous pouvez être sûr que le test enregistre avec précision une augmentation de la modification.