L’avocat est le meilleur interlocuteur lorsque vous devez vous confronter à la complexité de la législation en vigueur. Il représente la loi et fait également office d’intermédiaire entre son client et la justice. Ses domaines de compétences sont larges et ses qualités sont innombrables. Pour mener à bien sa mission, un avocat doit avoir d’autres atouts en plus de ses connaissances sans failles en droit. Ces éléments vont non seulement ériger sa notoriété, mais ils vont aussi servir dans la construction de sa carrière.

Etre indépendant

Un avocat doit pouvoir garantir une totale indépendance à son client. C’est le symbole qu’il ne se laissera pas influencer par son entourage lors d’une enquête. C’est aussi la garantie qu’il ne laissera pas ses émotions prendre le dessus dans la réalisation de son travail. Il doit être capable d’aller jusqu’au bout de ses convictions tout en faisant abstraction des pressions extérieures qui peuvent peser sur lui.

À cette qualité s’ajoute la nécessité pour un avocat d’être discipliné. C’est uniquement de cette façon qu’il pourra travailler tout en respectant les règles imposées par la loi. L’omission ou la méconnaissance de l’un de ces critères peut lui valoir de lourdes sanctions disciplinaires.

Etre prudent

Un avocat, qu’il soit en indépendant ou salarié dans des cabinets tel que le cabinet Ixis, doit toujours être prudent envers la situation de son client. Chacun de ses conseils aura une répercussion sur la vie de celui-ci

En tant que professionnel de droit, il doit être capable d’analyser chaque situation et fournir la solution adéquate à celle-ci. Il doit pouvoir dissuader son client dans le cas où une décision risque de lui porter préjudice aux yeux de la loi.

Etre loyal

Un avocat ne peut pas défendre deux parties ayant des intérêts susceptibles de s’opposer. En ayant pris l’engagement de défendre un client, il se doit de lui vouer une loyauté totale. C’est indiqué au niveau de l’article 4-1 « Les conflits d’intérêts », du règlement intérieur national de la profession d’avocat. Cette loyauté est également nécessaire envers la partie adverse.

Un avocat doit respecter le principe de la contradiction et les droits de la défense. C’est de cette façon qu’il peut effectuer dignement sa mission consistant à défendre ou à représenter un client.

Etre discret

C’est l’une des principales qualités que doit avoir un avocat afin de réussir à faire correctement son travail et de briller dans son domaine d’activité. Ainsi, par déontologie, les secrets et toutes les confidences de son client ne doivent en aucun cas s’ébruiter. Non seulement cela peut mettre la vie de son client en danger, mais ça peut également le placer dans une position inconfortable vis-à-vis de la loi. La discrétion et le silence sont un principe de déontologie. Une outrance peut nuire à la carrière de l’avocat et lui faire une mauvaise réputation.

Etre courtois

La courtoisie est de rigueur lorsqu’il s’agit de collaborer avec les représentants de la loi devant le tribunal. Pour plaider la cause de son client et convaincre les jurés de se joindre à sa cause, il doit être courtois. Qu’il soit interpellé pour être mandataire ou défenseur d’une cause, cette qualité est nécessaire pour éviter tout risque de débordement et/ou de discorde.

En général, lorsqu’il est de nature empathique, un avocat saura facilement et automatiquement échanger de manière courtoise avec son interlocuteur. D’ailleurs, un avocat a prêté serment pour exercer son métier dans l’humanité et la dignité. Cela implique automatiquement la courtoisie.