Vous souhaitez lancer une campagne marketing pour faire connaître votre produit ou votre service ? Sachez qu’il existe certaines étapes à mettre en place pour réussir votre projet. Avez-vous déjà entendu parler du cœur de cible ? Il fait partie des éléments principaux et indispensables du marketing. Découvrez-en un peu plus sur lui dans cet article.

Cœur de cible : c’est quoi au juste ?

Cette notion correspond généralement à la population qui est la plus visée, de manière particulière par une campagne marketing ou un produit. Théoriquement, il doit fournir la plus importante part du chiffre d’affaires.

Il s’agit aussi d’une partie de la cible avec laquelle il va falloir faire un effort particulier. Par exemple, vous avez pris pour cible des ménagères pour une quelconque campagne, le cœur de cible peut alors être des ménagères vivant en ville et qui sont âgées entre 18 et 24 ans.

Ainsi, avant tout, il s’agit d’un complément à la cible marketing. Il peut aussi être considéré comme étant la cible idéale, plus forte et plus précise. Si la cible marketing est beaucoup plus large en conséquence des critères qui la composent, de son côté, le cœur de cible est plus adressé à un groupe plus limité et plus précis.

Définir ce type de cible doit être la première étape de toutes les stratégies marketing. Notez cependant que cette étape ne s’arrête pas au niveau de cette simple définition. Elle est aussi attachée au groupe le plus visé par une campagne ou un produit et qui peut correspondre à la plus importante rentrée de rentabilité et de chiffre d’affaires. Sa définition est importante pour pouvoir orienter et concentrer tous les efforts marketing du lancement d’une stratégie.

Il est défini ainsi pour éviter une trop large dispersion des actions, mais aussi afin de cadrer le champ d’action pour qu’il ne soit pas trop vaste. Le côté financier et coût entrent aussi en jeu. C’est pourquoi il est aussi plus pertinent de concentrer tout d’abord vos efforts sur un segment prioritaire pour lancer un projet marketing coûteux, avant d’élargir le champ d’action dans son ensemble.

A quoi sert-il réellement ?

Le fait d’identifier et de choisir les cibles est très important pour pouvoir passer à la détermination des meilleures actions à mettre en place. Cela permet aussi de choisir les canaux idéaux pour faire passer les messages.

Le travail sur le cœur de cible oblige également à comprendre son mode de fonctionnement, ses besoins, etc. Il faut en effet passer à l’étude de ses habitudes concernant sa consommation et ses usages de médias et de réseaux sociaux.

En identifiant vos cibles, vous avez alors la possibilité de proposer diverses actions de communication. Grâce à la segmentation de votre cible, de manière qualitative et quantitative, l’enjeu va être de déterminer tous les dispositifs à mettre en place, le budget à préparer, etc. Notez que plus votre budget est conséquent, plus vous allez pouvoir toucher le maximum de personnes tout en étendant votre dispositif sur un terrain plus vaste.

Comment utiliser ce type de cible ?

Voici les étapes à suivre :

  • détermination précise de l’action à mener sur la cible communication ou marketing : en BtoB et/ou en BtoC ;
  • identification du territoire d’action : national, régional ou local ;
  • sélection des différents canaux de communication selon les modes de consommation média ;
  • étroite collaboration avec les cibles secondaires afin de relayer et de soutenir le dispositif ;
  • identification de la cible principale, à qui il est important de faire connaître afin de faire acheter. Cette cible possède tous les critères pour qu’elle puisse être ensuite convertie en “acheteur”. Le principal enjeu est de lui adresser de manière prioritaire la communication. Pour lever ses freins, il faut lui transmettre un message articulé sur ses différentes motivations. Il est obligatoire de procéder à sa qualification et de passer par des critères bien précis, que ce soit qualitativement ou quantitativement ;
  • choix du cœur de cible : appartenant à la cible principale, ce sous-ensemble regroupe le plus important potentiel ;
  • concentration sur la cible satellite ou secondaire : il s’agit d’une cible d’influence comprenant les journalistes, les conseillers de vente, les leaders d’opinion, les réseaux de distribution, etc.